Pages

20100810

Patrick Lagacé

Les chroniques et prises de position de Patrick Lagacé dépassent rarement le niveau analytique des éditoriaux d'ados attardés qu'on retrouve dans le journal étudiant du cégep local. Dans un texte publié hier matin dans le journal "La Presse", "Pat" y est allé d'une dénonciation passablement foireuse sur le supposé profilage racial exercé par la police de Montréal:

[...] la police de Montréal appréhende presque autant de Noirs que de Blancs, mensuellement. Sauf que les Noirs ne composant que 14% de la population, ils sont donc interpellés de façon disproportionnée.


«En 2006-2007, les Noirs sont surinterpellés par un facteur de 4 (30% des interpellations, 7% de la population», écrit notamment Mathieu Charest.


Pour Montréal-Nord, quartier chaud entre tous, le rapport d'interpellation des Noirs est sept fois plus élevé que celui des Blancs, poursuit le chercheur. «Autrement dit, selon le criminologue Charest, dans une salle contenant 100 jeunes Noirs et 100 Blancs de Montréal, 38 Noirs auraient été interpellés contre seulement 6 Blancs.»

Quelle pute... N'en déplaise aux belles âmes saignantes, quand une "communauté" est "surinterpellée" par un facteur de 4 mais "surcriminalisée" par un facteur de 10, eh bien on a davantage à faire à une description des suspects qu'à du profilage racial.

Si 70% des crimes dans un secteur X sont commis par des organisations pégreuses issues de la communauté Z, eh bien les membres de la communauté Z seront malheureusement davantage contrôlés que les autres, et ce peu importe leur pourcentage de la population totale. Même un journaliste de La Presse devrait être en mesure de comprendre ca...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire